La prévention en ostéopathie


 

La prévention, bien que méconnue, est un aspect essentiel de l’ostéopathie car c’est aussi une médecine à vocation préventive.

En général, on consulte un ostéopathe parce que l’on ressent certains symptômes comme une douleur, des fourmillements, une gêne ou une instabilité articulaire par exemple. Quoi de plus logique ?

Et si l’on consultait AVANT d’avoir mal, dans le but de ne pas avoir mal ?

C’est là tout l’intérêt de la prévention en ostéopathie !

Ne consultez-vous pas votre dentiste une fois par an, sans même avoir de carie décelée ou une quelconque douleur dentaire/gingivale ? Ne consultez-vous pas votre gynécologue une fois par an, sans pour autant avoir de trouble gynécologique diagnostiqué ou de douleur pelvienne ? (Si ce n'est pas le cas, vous devriez ! )

A quoi tout cela peut-il bien servir ?

Tout simplement à déceler et traiter le plus tôt possible, d'éventuels problèmes cachés car présents mais sans symptômes apparents ou les premiers signes d'une pathologie. Sans consultation de contrôle, on risque de ne découvrir ces problèmes que tardivement, par des symptômes qui auraient fini par alerter le patient. Le traitement serait alors potentiellement plus fastidieux car long, couteux, douloureux et d'efficacité limitée (selon le type de problème) voire totalement vain. Ne vaut-il pas mieux découvrir une petite carie de l'émail ne nécessitant qu'un traitement rapide, indolore et conservateur, plutôt qu'un abcès apical exigeant plusieurs consultations avec possibilité de perdre la dent ?

Il en va exactement de même pour l’ostéopathie !

Ne serait-il pas intéressant de pouvoir empêcher un potentiel lumbago, tendinite, cervicalgie, etc. plutôt que consulter une fois que le mal est bien présent ?

Lors d'une consultation de contrôle, l'ostéopathe pourra déceler les dysfonctions qui, dans un contexte spécifique déterminé par des facteurs tels que la profession, les antécédents, les activités/l’inactivité, etc., seraient fortement susceptibles de provoquer une douleur. Tout ceci forme un terrain qui constitue un terreau fertile pour l'apparition et le développement de douleurs.

Le traitement lors d’une telle consultation permettra d'empêcher ces désagréments.

Peut-être vous dites vous que vous ne voulez pas risquer de prendre une consultation qui pourrait ne servir à rien si l’ostéopathe ne retrouve rien de particulier?

Rassurez-vous, ce n’est jamais le cas. L’état de notre organisme est conditionné par la façon dont il va être sollicité chaque jour : profession, bricolage, jardinage, sport, sédentarité, faux mouvements, gestes et postures de la vie quotidienne, etc. Autant dire qu’on peut facilement lui mener la vie dure ! Il y aura forcément des dysfonctions qu'il sera justement intéressant de corriger avant qu’elles n'occasionnent des symptômes.

De plus, l’ostéopathe pourra également vous donner des conseils et vous proposer divers exercices, toujours dans une optique de prévention.

Mais quand consulter ?

La fréquence de base est de l’ordre de 1 par an voire 1 tous les 6 mois. C’est tout à fait adapté pour quelqu’un qui ne présente pas de troubles particuliers. Néanmoins, en fonction de chacun cela peut changer. Si quelqu’un a quelques fragilités ou des douleurs récurrentes/anciennes, il peut être pertinent de raccourcir le délai à 1 tous les 3 ou 4 mois par exemple. Cela se détermine en fonction de chaque patient.

Les consultation de prévention peuvent donc se faire spontanément... mais pas que.

Imaginez que vous soyez un sportif sur le point de participer à une compétition, vous voudrez sûrement que votre organisme puisse être dans la meilleure condition possible pour être performant, précis et surtout pour ne pas se blesser. L'ostéopathie préventive sera la réponse.

De la même façon, si vous vous apprêtez à prendre l'avion pour le bout du monde et que vous savez que vos lombaires risquent de supporter difficilement le voyage, l'ostéopathie pourra aider vos lombaires mais aussi le reste de votre organisme à encaisser le trajet.

Bien évidement, les applications ne se limitent pas à ces deux seuls exemples.

La prévention se retrouve aussi dans toutes les consultations que vous pouvez faire pour n’importe quel motif de consultation.

Le but des soins en ostéopathie est d’agir sur les causes des symptômes en redonnant un fonctionnement optimal à l’organisme qui soulagera le patient. Cependant, cela ne s’arrête pas là, le but du jeu est également que le traitement soit efficace dans la durée, mais aussi de faire en sorte que le patient n’ait plus ce genre de désagrément (ou en tout cas le moins souvent possible et le moins intense possible). D’où l’intérêt que la consultation ne se fasse pas de façon éclair et que l’ostéopathe prenne le temps pour déceler non seulement les structures anatomiques à l’origine de la douleur, mais aussi tous les facteurs propres au mode de vie du patient qui ont pu jouer un rôle dans l’apparition des symptômes (port de charge, inactivité, mauvaises postures, etc.). Il est donc essentiel que l’ostéopathe informe son patient de l'origine de ses douleurs : Que c'est-il passé au sein même de l'organisme pour que le patient ressente cette douleur ? Pourquoi est-ce arrivé ? Qu'est-ce qui a favorisé l'apparition des symptômes ? Quelles sont les leviers sur lesquels le patient peut agir pour éviter au maximum une récidive ? Comment réagir à temps en cas de nouvelles douleurs ?

portrait

Florent RÉTIF

Ostéopathe D.O.

15 rue des Maraîchers
91620 Nozay